Call for Papers / Appel à communications

Situated in the socio-discoursal and socio-cultural approaches to LSP studies (Belcher 2004), this international conference engages with the dual objective of pursuing enquiry related to studies in FASP (fiction à substrat professionnel), a genre of fiction identified and codified by Michel Petit (1999) and Shaeda Isani (2004), on the one hand and, on the other, exploring new avenues of reflection regarding other narrative forms, both fictional and non-fictional of potential interest to ESP studies. The point of departure resides in the notion of “narrative” as presented by Roland Barthes:

There are countless forms of narrative in the world. First of all, there is a prodigious variety of genres, each of which branches out into a variety of media, as if all substances could be relied upon to accommodate man’s stories. Among the vehicles of narrative are articulated language, whether oral or written, pictures, still or moving, gestures, and an ordered mixture of all those substances; narrative is present in myth, legend, fables, tales, short stories, epics, history, tragedy, drame (suspense drama), comedy, pantomime, paintings […], stained-glass windows, movies, local news, conversation. (1975: 237. Translation Lionel Duisit)

In this wide-ranging acceptance of what narrative is, we welcome proposals both on fictional narrative – FASP novels, plays, films, TV series, graphic novels, video games, etc. – and non-fictional narrative – (auto)biographies, ethnographies, scenarios, storylines, blogs, interviews, and other forms of “creative non-fiction” – relevant to the discipline of languages and cultures for specialised purposes.

The conference proposes three main thematic axes:

  • A theoretical perspective in which papers are invited to explore the generic specificity of different narrative forms in relation to specialised language, discourse and culture.
  • In the framework of the socio-cultural and ethnographic approach, proposals are invited with regard to what may be qualified as “professional life narratives” in the sense borrowed from Danvers for whom “it is not a question of talking about one’s job but of engaging professional identity through the experience of professional life” (2009: 472. Our translation). In this respect, we are particularly interested in research showing relevance between (auto)biographies, ethnographies, documentaries, blogs, etc., as related to LSP studies.
  • In a teaching/learning perspective, we invite proposals on critical analyses regarding fictional and non-fictional narratives and their potential as pedagogic supports with regard to the different sub-domains of LSP (translation studies, ICT, linguistics, corpus studies or specialised cultures, etc.).

Proposals relating to other angles of approach connected to the narrative/LSP axe are also welcome.

Barthes, Roland. Trs. Lionel Duisit. 1966. An Introduction to the Structural Analysis of Narrative. New Literary History, 6/2, (Winter 1975), 237-272.
Belcher, Diane. 2004. Trends in Teaching English for Specific Purposes. Annual Review of Applied Linguistics, 24, 165-186.
Danvers, Francis. 2009. S’orienter dans la vie : une valeur suprême. Dictionnaire des sciences humaines. Villeneuve d’Ascq : Presses universitaires du Septentrion.
Isani, Shaeda. 2004. FASP and the Genres within the Genre. In Petit, Michel & Isani Shaeda (ed.). Aspects de la fiction à substrat professionnel. Bordeaux : Université Victor Segalen Bordeaux 2, collection Travaux 2025, 25-38.
Petit, Michel. 1999. La fiction à substrat professionnel : une autre voie d’accès à l’anglais de spécialité. ASp, 23-26, 57-81.

Proposals in French or in English are to be sent before 30th September 2016 to both addresses:

shaeda.isani@univ-grenoble-alpes.fr
severine.wozniak@univ-grenoble-alpes.fr

Authors will receive official notification of acceptance by 30th October, 2016.

A selection of papers will be published in #18 of the online journal ILCEA (March 2018).

 

 

Conçu dans le cadre général de la réflexion sur l’approche socio-discursive ou socio-culturelle des langues, discours et cultures spécialisés (Belcher 2004), ce colloque international a le double objectif de poursuivre les travaux sur la FASP (fiction à substrat professionnel), genre fictionnel identifié et codifié par Michel Petit (1999) et Shaeda Isani (2004), et d’élargir la réflexion à d’autres notions et d’autres formes de récit, fictionnel et non-fictionnel. Le point de départ à notre réflexion réside dans la notion de « récit » telle que définie par Roland Barthes :

Innombrables sont les récits du monde. C’est d’abord une variété prodigieuse de genres, eux-mêmes distribués entre des substances différentes, comme si toute matière était bonne à l’homme pour lui confier ses récits : le récit peut être supporté par le langage articulé, oral ou écrit, par l’image, fixe ou mobile, par le geste et par le mélange ordonné de toutes ces substances ; il est présent dans le mythe, la légende, la fable, le conte, la nouvelle, l’épopée, l’histoire, la tragédie, le drame, la comédie, la pantomime, le tableau peint […], le vitrail, le cinéma, les comics, le fait divers, la conversation. (1966 : 1)

Dans cette acception élargie et multiple de ce que constitue le récit, nous accueillons à la fois des propositions de communication portant sur le récit fictionnel — la FASP (roman, pièce de théâtre, film, série télévisuelle, BD, jeu vidéo, etc.) — et le récit non-fictionnel (biographie et autobiographie, récit ethnographique, récits de voyage, scénario, storyline, blogs, interviews, « creative non-fiction », etc.) en lien avec les langues et cultures de spécialité .

Les communications proposées se positionneront par rapport aux trois axes privilégiés par ce colloque, afin de dresser un panorama des études actuelles portant sur les récits fictionnels et non fictionnels dans notre champ :

  • Exploration des genres : dans une approche théorique, l’analyse pourra porter sur l’exploration de la spécificité générique de tel ou tel récit en lien avec la discipline des langues et cultures de spécialité.
  • En privilégiant l’approche socio-culturelle et ethnographique des langues et cultures de spécialité, nous invitons des contributions sur ce qu’on pourrait appeler « le récit de vie professionnelle » au sens emprunté à Danvers, pour qui « il ne s’agit pas de parler de manière générale de son rapport au métier mais de convoquer l’identité professionnelle à travers les expériences de la vie [professionnelle] » (2009 : 472). À ce titre, nous nous intéressons à la biographie, voire l’autobiographie, au récit ethnographique mais aussi au documentaire et au blog relevant de cette approche.
  • Dans une perspective didactique, nous invitons des propositions portant sur l’analyse du récit fictionnel ou non-fictionnel et sur son potentiel d’utilisation dans le domaine des langues de spécialité en fonction de ses différents volets (traduction, TIC, linguistique, étude de corpus, ou encore culture spécialisée).

Des propositions abordant d’autres angles d’approche en lien avec l’axe récit/langues de spécialité seront également les bienvenues.

Barthes, Roland. 1966. Introduction à l’analyse structurale des récits. Communications, 8, Recherches sémiologiques : l’analyse structurale du récit, 1-27.
Belcher, Diane. 2004. Trends in Teaching English for Specific Purposes. Annual Review of Applied Linguistics, 24, 165-186.
Danvers, Francis. 2009. S’orienter dans la vie : une valeur suprême. Dictionnaire des sciences humaines. Villeneuve d’Ascq : Presses universitaires du Septentrion.
Isani, Shaeda. 2004. The FASP and the Genres within the Genre. In Petit, Michel & Isani Shaeda (dir.). Aspects de la fiction à substrat professionnel. Bordeaux : Université Victor Segalen Bordeaux 2, collection Travaux 2025, 25-38.
Petit, Michel. 1999. La fiction à substrat professionnel : une autre voie d’accès à l’anglais de spécialité. ASp, 23-26, 57-81.

Les propositions, en français ou en anglais, sont à envoyer avant le 30 septembre 2016
(Notification du comité scientifique aux auteur.e.s le 30 octobre 2016) aux adresses mails suivantes :

shaeda.isani@univ-grenoble-alpes.fr
severine.wozniak@univ-grenoble-alpes.fr

Á la suite du colloque, une sélection d’articles sera publiée dans le numéro 18 de la revue ILCEA (mars 2018).